Rien n’est plus facile que de délimiter des parcelles de légumes : un peu d’imagination suffit. Évaluons ensemble les différents matériaux qui peuvent être utilisés pour délimiter un potager, car ils sont vraiment infinis.

Nous pouvons utiliser les pierres à la campagne, sinon nous chercherons un matériau plus moderne et plus facile à trouver, comme des bandes de fer galvanisé, des briques ou du plastique. Le recyclage des bouteilles en plastique à mi-chemin d’un potager où le recyclage est de rigueur. Bref, les possibilités sont infinies, à nous d’interpréter notre environnement et notre créativité !

 La chose la plus simple est souvent un tronc d’arbre, bien que même un demi-tronc puisse suffire. Des planches de bois partiellement enfoncées dans le sol peuvent être utilisées tout aussi facilement, mais des tiges de fer, également utilisées dans la construction, pour renforcer le joint, peuvent être insérées entre les planches en utilisant ces tiges comme de grandes chevilles.

Vous pouvez également utiliser les briques à des fins diverses, par exemple pour créer des parcelles plus ou moins élevées, égaliser les disparités de hauteur ou paver de petites zones ou des ruelles.

Il existe également des plantes qui peuvent être utilisées pour recouvrir les parcelles : de petites haies de lavande, de santoline, de buis, de troène ou de toute autre petite plante, faciles à tailler et à maintenir en forme.

Délimiter un potager avec des branches

Image qui montre la délimitation d'un un potager avec des branches

Recherchez des branches jeunes et flexibles. Tous les 50 à 60 cm, plantez des piquets courts et solides. Ensuite, il est recommandé d’enrouler les branches entre chaque piquet, une par une, en passant au moins deux fois dans la tresse, en laissant les piquets dépasser d’au moins 2 cm de la tresse. Les branches se corrodent au contact de l’eau et doivent être remplacées tous les 3 ans. De vieux manches d’outils en bois peuvent être utilisés comme piquets. Ils sont généralement assez solides.

Délimiter un potager avec planches en bois

Image qui montre la délimitation d'un un potager avec des planches en bois

On peut par exemple utiliser de vieux morceaux de palettes. Faites un sillon d’environ 5 à 6 cm de profondeur, un peu plus profond dans un sol dur. Posez les planches sur une couche de gravier, puis remplissez avec la terre, en pressant avec vos mains pour la rendre compacte. Un pieu solide doit être enfoncé dans chaque extrémité de la planche, à l’extérieur, et un autre au centre, à l’extérieur du jardin.

Ni cette technique ni celle du tressage ne sont possibles sans enterrer les piquets au moins à un tiers de leur hauteur. Si vous placez les plaques sur un lit de gravier et que vous recouvrez la partie à enterrer de goudron norvégien ou d’un film, vous pourrez les conserver pendant 5 à 6 ans.

Délimiter un potager avec bouteilles en verre

Utilisez des bouteilles en verre à l’envers, c’est-à-dire avec le goulot enterré dans le sol, dans la forme que vous voulez créer.

Délimiter un potager avec des bottes de paille

Image qui montre la délimitation d'un un potager avec des bottes de pailles

Il suffit de trouver un agriculteur proche de chez vous capable de vous fournir des bottes de paille rectangulaire. Il suffit juste ensuite de délimiter l’ensemble de votre potager avec les bottes de paille. Elles ont l’avantage d’accumuler l’eau et de permettre de la restituer à votre potager pendant les périodes de sècheresse.

Voir notre article sur le paillage : avantages et inconvénients.

Délimiter un potager avec des pierres

L’une des façons les plus simples d’ajouter une bordure à votre jardin potager, ces petits blocs de pierre peuvent être placés directement dans le sol ou recouverts de sable pour les empêcher de se tasser et décourager la croissance des mauvaises herbes. Ils facilitent également la tonte, car ils ont un profil bas.

Délimiter un potager avec des parpaings

Après la pierre naturelle et le bois, voici un exemple d’une option plus industrielle : les parpaings. Les parpaings sont un bon choix pour cet usage, même s’ils ne sont pas la première chose qui nous vient à l’esprit. Les vides que vous créez peuvent être utilisés pour planter davantage de fleurs autour de votre jardin. Vous pouvez même les peindre pour les assortir à votre maison ou à d’autres parties de votre jardin. Ils sont faciles à installer et peuvent être placés avec une légère courbe.

Délimiter un potager avec des bordures végétalisées

Les plantes de bordure végétatives sont les plus décoratives, mais elles sont difficiles à maintenir en forme, car leur taille doit être surveillée régulièrement et elles doivent être arrosées très régulièrement. Avec ces bordures, les avantages sont les suivants : vous pouvez modifier leur hauteur et leur densité ; et vous pouvez modifier les herbes utilisées pour obtenir différents effets ornementaux.

Des plantes comme la lavande, qui nécessite moins d’entretien et qui parfume vos allées, la santoline, le fusain peuvent également être utilisées dans les bordures végétales. En plus de son feuillage et de ses baies, le berbéris est très décoratif grâce à sa capacité à pousser dans n’importe quel sol.

Certaines de ces techniques sont utilisés en permaculture. Vous pouvez consulter www.permacultureformation.fr pour en savoir plus sur ce concept qui vise à élaborer des écosystèmes dans le respect de la biodiversité.

oncept systémique et global qui vise à créer des écosystèmes respectant la biodiversité