Pourquoi faut-il scarifier la pelouse ?

Les mousses et autres mauvaises herbes qui poussent à plat le long du sol ensablent la couche de feutre au fil du temps. Une couche de feutre se forme lorsque les micro-organismes du sol ne parviennent pas à décomposer la matière organique assez rapidement : si elle s’accumule constamment, elle forme une couche barrière. L’eau, l’air et les nutriments ne peuvent pas atteindre les herbes en raison d’un blocage de leur approvisionnement.

En conséquence, les racines s’aplatissent, la résistance de l’herbe diminue rapidement et le gazon devient sensible aux maladies des pelouses.

La scarification permet donc permet donc d’entretenir votre pelouse en l’aérant, ce qui « brise » cette couche barrière et permet de donner beauté et rigueur à votre pelouse.

Quand faut-il scarifier ?

Il est préférable de scarifier tôt dans l’année, lorsque la croissance des plantes est en pleine floraison, plutôt que tard dans l’année.

Quel est le meilleur moment pour scarifier la pelouse ? La scarification est la meilleure au printemps, entre début avril et fin mai, et en automne, entre mi-septembre et mi-octobre.

Après la scarification d’automne, il faut attendre au moins quatre semaines pour que les brèches et les dégâts se referment. Techniquement parlant, la scarification implique l’utilisation d’outils/de couteaux coupant verticalement afin de soulever l’accumulation excessive de feutre.

En raison de grave sécheresse qui nous attend de plus en plus en été, le scarifiage en l’absence d’arrosage pourrait provoquer une scarification excessive.

À quelle fréquence faut-il scarifier ?

Il faut utiliser un scarificateur une ou deux fois par an, en fonction de la quantité de mousse dans la pelouse, pour assurer une aération équilibrée du sol.

Scarifier la pelouse au printemps

Le moment idéal pour scarifier est la période où le sol se réchauffe à nouveau. Ensuite, on peut procéder à la fertilisation de printemps.

Scarification du gazon en automne

La scarification peut également être effectuée au début de l’automne si le chaume de la pelouse est important. La fertilisation doit également suivre en automne.

Comment bien scarifier sa pelouse ?

La scarification est un terme technique qui désigne le fait de couper l’excès de feutre à l’aide de lames placées verticalement. À une profondeur d’environ 3 mm, elles découpent le feutre sur la cicatrice. Il faut faire attention à ne pas marquer trop profondément dans le sol avec un scarificateur. Même un centimètre est beaucoup trop.

Tous les scarificateurs sont équipés de lames tranchantes : veillez à ce que les lames n’entaillent pas le sol, mais l’effleurent seulement. Le scarificateur s’use énormément s’il pénètre trop profondément dans le système racinaire de la pelouse. Conçues pour une profondeur de deux à trois millimètres, les lames du scarificateur ne doivent pas couper l’herbe plus profondément que cela.

Si vous le pouvez, travaillez la pelouse dans le sens de la longueur, puis de la largeur. Ne restez pas trop longtemps au même endroit, mais déplacez la machine de manière régulière. Ensuite, si le scarificateur n’est pas équipé d’un sac de ramassage, enlevez le chaume de la pelouse.

La pelouse repoussera fortement si vous plantez des semences fraîches dans les endroits dénudés, et il faut marcher un minimum sur la zone jusqu’à ce que les semences prennent racine.

Comment fonctionne la Scarification ?

Le gazon est coupé le plus court possible dès que le sol est sec. Elle est scarifiée à l’aide d’un scarificateur motorisé ou manuel afin d’éliminer l’herbe morte, la mousse et le feutre qui s’est développé sur la pelouse. Si la pelouse est envahie par la végétation, le scarificateur permet de dégager les débris et de les retirer de la pelouse.

Pour partir de zéro, voir le guide pour planter des rouleaux de gazon naturels.