Pour préserver l’équilibre biologique de votre bassin, les paramètres de l’eau doivent être maintenus stables. Nous définissons les besoins d’entretien de votre étang et le moment où vous devez effectuer cette tâche.

Enlever les débris organiques

des feuilles mortes

Certaines plantes et les feuilles tombées doivent être régulièrement ramassées dans l’étang au printemps et à l’automne. Pour cela, vous aurez besoin d’un seau avec une longue et solide anse et de beaucoup d’huile de coude !! Un moyen idéal de garder votre étang propre en hiver est de le couvrir d’un filet. Ainsi, vous serez sûr que le fond de l’étang n’est pas recouvert de feuilles que vous avez manquées et que vous n’avez pas le temps de ramasser.

La filtration est importante pour obtenir les bons paramètres de l’eau, en particulier dans les petits étangs. Le filtre, chargé avec le contenu correct, contrôle la dureté et le pH de l’eau, ainsi que la capture des solides en suspension. L’utilisation d’un écrémeur d’eau de surface, ou purificateur d’eau de surface, est utile pour collecter les débris organiques plus importants. Les débris sont aspirés dans l’écumoire, puis l’écumoire est relié au filtre. Le propriétaire du bassin est uniquement responsable du nettoyage du filtre. Les seules saisons pendant lesquelles les skimmers fonctionnent sont le printemps, l’été et le début du printemps ; faites donc attention à ne pas les laisser dans l’eau en hiver.

Vous pourriez également trouver cet article intéressant : Comment savoir si un arbre est mort ?

Lutte contre les algues

un étang mal entretenu avec beaucoup d'algues

La présence d’algues dans un étang signifie que l’étang fonctionne correctement. Même si le phytoplancton consomme de l’oxygène lorsqu’il est exposé à la lumière, la nuit, il émet du dioxyde de carbone. La réduction des niveaux d’oxygène peut entraîner une augmentation des concentrations d’ammoniac, qui sont toxiques pour les poissons. Ainsi, une trop grande quantité d’algues dans l’étang est un phénomène très indésirable.

Lorsque les autres plantes sont encore en dormance et ne sont pas en quête de nutriments, on constate généralement que les algues envahissent le bassin au printemps. Les algues filamenteuses doivent être retirées de l’eau en temps utile avant qu’elles n’aient une chance de se décomposer.

N’oubliez pas que la lumière du soleil à haute intensité stimule la croissance des algues, alors plantez des arbres et des arbustes autour de l’étang. Un effet similaire peut être obtenu si l’eau est trop dure : le fait de couler des sacs de tourbe acide, ou d’utiliser des cartouches filtrantes de tourbe, peut faire baisser la teneur en calcium de l’eau. La même logique s’applique aux raisons pour lesquelles les pénuries d’eau qui surviennent par temps chaud doivent être compensées par de l’eau de pluie plutôt que par de l’eau du robinet.

Régime alimentaire stable pour les poissons et équilibre écologique

des poissons dans un étang

Le propriétaire de l’étang contribue à la prolifération des algues en nourrissant trop les poissons. Distribuez une seule portion de nourriture afin que les animaux aient le temps de la consommer en dix minutes. La suralimentation des poissons encourage le développement d’algues filamenteuses alors que la sous-alimentation ne le fait pas. De plus, nourrir les poissons au fond accélère le processus de minéralisation du limon, qui produit des phosphates et des nitrates – un engrais idéal pour les plantes d’étang.

Éliminer l’excès de vase

Le limon (ce qui forme visuellement la vase) est constitué de restes de zooxanthelles et de phytoplancton, de parties de plantes et de déchets de poissons. Cette position commence à l’endroit où poussent les plantes émergentes, car les poissons creusent au fond de l’eau à cet endroit. Cette dernière étape donne lieu à une couche dense de boues sans valeur fertilisante, mais qui libère un gaz toxique de marais composé de méthane et de sulfure d’hydrogène.

Pendant l’hiver, l’eau des étangs agricoles est drainée, ce qui réduit la quantité de limon dans l’eau. Le drainage d’un étang domestique est réalisé tous les 3 à 5 ans. Les poissons sont mis dans un bain pendant un certain temps, puis ils sont capturés. Pour garantir qu’un tiers du volume d’eau est conservé pour être réutilisé, il faut drainer et conserver une somme égale à trois fois le volume de l’eau. Utilisation d’une pelle à poussière pour éliminer les boues du fond du bac.

Attention : ne pas utiliser d’outils tranchants lors des opérations au fond de la cuve pour éviter d’endommager l’isolation. Le réservoir est à nouveau rempli d’eau mélangée à l’eau de pluie.

Vous pouvez également faire appel à un professionnel

Vous savez bien que de temps en temps, l’étang a besoin de petites réparations et de travaux d’entretien afin de rester en bon état pendant une période prolongée.

Si vous n’avez pas le temps faite appel à un professionnel.

Voilà ce qu’un professionnel peut faire dans l’entretien de votre étang :

  • Le nettoyage du bassin : pour nettoyer le fond de vos étangs des branches, des feuilles et des bâtons, … L’envasement excessif du réservoir facilite la croissance des microorganismes dans l’eau, ce qui contribue à la production de maladies des poissons et de la végétation.
  • Restauration du bassin : La croissance excessive d’algues et de végétation nuisible est l’une des causes les plus fréquentes de la pollution de l’eau. Afin de les réutiliser, un professionnel peut draguer les zones humides pour qu’elles puissent servir à la reproduction des poissons ou à l’arrosage de la végétation.
  • Dragage : Il est important de savoir qu’une fois creusé, un étang peut être retravaillé. Il est possible de dynamiser l’étang en creusant le champ et en le rendant plus profond. Possibilité aussi de renforcer également les berges pour empêcher le champ actuel de l’étang de s’effondrer.

Lire aussi : Comment faire un jardin de permaculture ?